CANADA Road trip en Gaspésie – Part 3 –

 Arrivés à Gaspé, sur la pointe Est de la Gaspésie, nous avons randonné dans le Parc national du Forillon. Sis entre terre et mer, il est le premier parc national du Québec créé en 1970. Il aurait bien fallu deux jours pour l’explorer davantage. Mais faute de temps et accompagnés de deux petites de 7 et 3 ans à l’époque, nous avons simplement longé la côte jusqu’au Cap-Gaspé pour atteindre … le Bout du Monde. Nous avons emprunté les sentiers au départ de l’Anse aux Amérindiens. Au total, 8 kilomètres aller-retour alors qu’au départ un panneau qui nous a induit en erreur (où que nous avons mal lu) indiquait 0,6 km aller. Il s’agissait en fait de la distance du premier sentier. En effet, l’arrivée à cette pointe se mérite. Heureusement que nous avions prévu de quoi pique-niquer. En tout cas, chapeau bas à nos fillettes qui ont marché et grimpé (presque) sans broncher.

De la falaise où nous étions, nous avons pu apercevoir des phoques. Si vous êtes dans le coin et que vous avez plus de chance que nous, vous pourrez observer des orignaux voire des ours noirs.

 

 

Percé

Généralement, lorsque l’on décide de visiter la Gaspésie, on vient surtout pour Percé, son célèbre rocher du même nom et l’Ile Bonaventure qui lui fait face. Le village de Percé, situé à l’extrémité de la péninsule gaspésienne est en lui-même plein de charme, célèbre pour son patrimoine bâti. Ceci étant, on ne compte plus les boutiques de souvenirs, motels, compagnies de bateaux pour visiter l’lle de Bonaventure … Ce n’est pas l’endroit le plus touristique de la Gaspésie pour rien.

 

 

On essaie donc de faire abstraction de tout cela et on se concentre sur la beauté du paysage et des lieux.

Un incontournable à Percé est la visite de l’Ile Bonaventure avec ses 4 sentiers de randonnée totalisant 15 km. L’île est riche d’une faune singulière, dont sa célèbre colonie de fous de Bassan.

A faire également, l’ascension du Mont St Anne pour un joli panorama sur le rocher et l’Ile.

L’Hôtel le Mirage dans lequel nous séjournions offre une vue panoramique  sur le rocher Percé tout en étant légèrement éloigné du centre d’activités de Percé. Une situation parfaite donc.

 

La Baie des Chaleurs

En quittant Percé, nous nous sommes arrêtés au Magasin Général, un authentique magasin construit en 1928 dévoilant la vie d’autrefois à travers des objets, outils et marchandises d’époque, et contée par des animateurs en costume d’époque.

Pour rejoindre Carleton-sur-Mer nous avons longé la côte en traversant la fameuse Baie des Chaleurs. Cette région balnéaire protégée des vents jouit d’un microclimat tempérant ses eaux, d’où son nom que l’on doit (encore) à Jacques Cartier.

Pour déjeuner, nous nous sommes arrêtés A l’Ancre sur les bons conseils d’Audrey. Un petit restaurant familial très agréable situé sur le Site historique du banc de pêche.

Nous avons rapidement déposé nos bagages au Manoir Belle Plage avant d’aller découvrir l’observatoire du Mont Saint-Joseph sur les hauteurs de Carleton-sur-Mer. Il offre un superbe panorama sur la ville et la Baie des Chaleurs. Mais en début de soirée, à 555 mètres d’altitude, le thermomètre est descendu à 13°C. Un peu rude pour nous !

Si vous êtes dans la région, foncez au restaurant Le Marin d’eau douce. Au menu, de la cuisine française et québécoise avec une touche d’exotisme rappelant les origines marocaines du Chef.

Laisser un commentaire